Tadesse Abraham

tadePhoto (c): Yves Crettaz/ATHLE.ch

Tadesse Abraham fait partie de ces athlètes qui ne vous laissent pas indifférents quand vous les rencontrez. Déjà, ses performances sportives incitent le respect (champion d’Europe en titre du semi-marathon, recordman de suisse du marathon en 2h06min40 et 7e place aux JO de Rio sur le marathon), mais en plus de ça, Tade comme on le surnomme, est une personne tellement touchante et humble, avec des valeurs simples et vraies, que le respect va au-delà de la performance sportive. J’ai eu la chance d’être sur place quand il a gagné son titre de champion d’Europe du semi-marathon en 2016 à Amsterdam. Je n’ai pas pu voir sa course au bord de la route parce nous étions encore en lice avec le relais 4x100m, mais on a suivi ça avec toute la délégation à l’hôtel. À son retour à l’hôtel, nous l’avons accueilli avec une haie d’honneur, et là, il a pris chacun de nous dans ses bras comme pour nous remercier, comme si nous avions eu un rôle dans sa victoire. Tout naturellement. Toujours souriant, toujours disponible pour les sponsors, il est un exemple à suivre pour tous les athlètes.

Voici donc quelques petites questions que j’ai eu la chance de lui poser, pour en savoir un peu plus sur son quotidien :

 Tu as terminé il y a quelques semaines 5ème du marathon de New York, BRAVO! On dit que ce marathon est mythique, avec une ambiance unique, peut-on profiter de tout ça quand on court si vite avec le groupe de tête ?

Oui, on profite quand même un peu même en étant devant, mais certainement pas autant qu’un coureur « amateur ». Les coureurs en tête de la course et l’élite restent très concentrés sur la course.

À quoi penses-tu pendant 2h de course ? Es-tu toujours concentré sur la course ou ton esprit part-il parfois ailleurs ?

Je suis très concentré sur ma course, mais dans les moments difficiles je pense à ma famille et bien entendu aux sponsors et à mon plaisir de courir.

Tu reviens d’une année de blessure, comment as-tu vécu cette année et comment as-tu fais pour revenir si fort ?

J’ai tout d’abord pleinement accepté ma blessure et j’ai utilisé mon temps pour passer plus de moments en famille et pour les sponsors. Le temps était long long mais j’ai apprecié les moments en famille et j’étais très occupé. Avec le soutien de mes sponsors, de mes proches, et le plaisir j’ai gardé la motivation et j’ai pu revenir plus fort.

Depuis quand cours-tu ?

Je cours depuis 1997, mais professionnellement depuis 2001.

 Combien de kilomètres cours-tu par semaine ? Quelle est ta séance préférée ?

Pour préparer un marathon je cours jusqu’à 200km par semaine. Ma séance préférée est 20x 1km ou des séries de 400m.

 Qu’est-ce que tu aimes tant dans la course à pied ?

J’aime voir les progrès au fil des entrainements et savoir que la compétition sera bonne.

 Est-ce que tu fais un autre entrainement/sport à côté ?

Pour la récupération je fais de la natation et du vélo, et du renforcement en salle de        musculation.

 Comment fais-tu pour récupérer de tous ces kilomètres avalés?

Je vais 2 à 3 fois par semaine au massage, je mange sainement et bien entendu je fais une sieste après le repas de midi, environ 1h.

Quel conseil donnes-tu à quelqu’un qui aimerait courir son premier marathon ? Ou à quelqu’un qui aimerait commencer la course à pied.

Pour son premier marathon, il ne faut surtout pas partir trop vite, surtout sur le premier semi-marathon. Lors de chaque ravitaillement prendre de l’eau, au moins tous les 5km afin de ne jamais avoir soif. Une fois lancé, ne jamais s’arrêter! Dans les moments difficiles, réduire le tempo mais s’il vous plait ne vous arrêtez jamais, sinon c’est très dur de repartir.

Pour ceux qui débutent la course à pied, il est important de commencer step by step. Ne pas courir en une fois beaucoup de kilomètres, mais tous les 3-5 jours un peu plus de kilomètres. Vous risquez sinon de vous blesser. C’est mieux de commencer à courir avec un groupe avec qui vous avez du plaisir. (Si même Tade le dit! Make Me Run est fait pour vous :-)!! )

Quel est ton plus grand rêve ?

J’ai déjà presque réalisé tous mes rêves. J’ai participé aux jeux olympiques et j’ai obtenu un diplôme avec une 7ème place. Il ne me manque plus que le record d’Europe et ensuite participer une deuxième fois aux Jeux Olympiques en 2020 à Tokyo.

Merci beaucoup Tade pour le temps que tu nous a consacré et ce petit aperçu dans ton quotidien de coureur. Nous te souhaitons tout le meilleur pour cette saison 2018, des jambes de feu et pourquoi pas un record d’Europe! C’est tout le mal que l’on te souhaite, bis bald!

Ellen 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s