Courir quand il fait chaud, pourquoi pas prendre de la hauteur ?

dolePour ma part, je vous avoue que je souffre beaucoup de la chaleur ainsi j’essaye d’écouter mon corps. Travaillant très tôt, il m’est quasiment impossible de m’entrainer le matin.  En effet, je m’entraine habituellement le midi ou le soir et ces derniers jours, avec des températures de plus de 30°, je n’étais pas en mesure d’aller courir ! J’ai donc adapté mes séances afin de garder une activité mais sans me mettre « mal ». J’ai donc remplacé une partie de mes séances de course de midi par une séance de natation (je vous l’avoue tout de suite je n’aime pas nager), mais avec ce soleil c’est quand même assez agréable de passer 45min dans l’eau :-). Alors c’est sûr, étant piètre nageuse ma séance de natation ne remplacera jamais ma séance de course mais c’est une bonne alternative pour un peu d’endurance (env. 45min) et surtout pour varier mes entrainements.

Je profite également du week-end pour goûter aux joies de la montagne où l’air est plus frais et en profite pour faire une sortie longue alternant marche et course selon le dénivelé ! Courbatures aux fessiers et aux quadriceps garanties ! D’ailleurs avec le Jura à côté, il est très facile de planifier une sortie en montagne. Il y a des parcours très sympa depuis Saint-Cergue, accessibles en train ou en voiture. J’aime particulièrement monter à la Barillette, puis passer par la Dôle et finir à la Givrine (voir le parcours). Le retour peut se faire en train car il faut compter 14km pour l’aller et plus au moins 750m de dénivelé +, ce qui représente déjà une belle balade. Le parcours en marchant est estimé à 3h45, mais si vous marchez vite, voir alternez un peu avec de la course sur les plats et les descentes, vous gagnez très vite du temps ! Le parcours est très bien balisé et sans difficulté, peut-être éviter cette sortie s’il a énormément plu les jours précédents, le terrain pourrait être un peu glissant. Ah oui et n’oubliez pas de vérifier les horaires de train pour le retour (sinon le stop marche très bien aussi :-) ).

dole 2

Pour ce genre de séance, je pars toujours avec un « camel back », soit un petit sac à dos avec une poche à eau (entre 1 et 2 litres), un petit en-cas (compote de pomme, barre de céréale), un pull de rechange et un petit coupe-vent selon la météo. J’ai également toujours ma couverture de survie, un sifflet et mon portable… Oui bon je sais, c’est n’est que le Jura mais un accident peu vite arriver ! Finalement, il me semble qu’il y a deux ou voir trois buvettes sur le parcours, mais pas toujours ouvertes selon la saison et les jours de semaine. Et puis finalement, même si ce n’est que le Jura, on se renseigne sur la météo et on n’oublie pas son petit sac. Finalement, on n’oublie pas de suivre le balisage et on avertit au moins une personne de son entourage du parcours prévu.

Alors qui tente une sortie trail prochainement ? N’hésitez pas à partager vos idées de balade, je vous ferai un petit post prochainement avec mes parcours préférés de la région.

A bientôt,

Sandy

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s