Cryothérapie, késako?

cryo

La cryothérapie ou comment se geler les fesses à -110 degrés…J’ai testé pour vous (de rien) (Quoi que vu la canicule, on est presque bien) !

C’est un peu la nouvelle tendance des sportifs de haut niveau en ce moment et les centres qui proposent ce type de traitement se font de plus en plus nombreux en Suisse et dans la région. La cryothérapie à corps entier, celle que j’ai testée, est un traitement par le froid extrême durant maximum 3 minutes et qui a pour effet de stimuler le système cardio-vasculaire et de renforcer le système immunitaire, du coup favoriser la sécrétion d’endorphines.

On dit que la cryothérapie a une effet physiologique positif entre autre pour:

  • accélérer la récupération après un effort physique
  • diminuer le temps de récupération lors d’une blessure
  • la peau
  • le trouble du sommeil et l’anxiété
  • accélérer la perte de poids du à une grande dépense calorique

Je ne peux bien entendu pas affirmer avec certitude chacun de ces bienfaits, et si les études scientifiques sont pour la plupart positives à ce sujet, il manque encore de preuves sur la durée de ce traitement. Donc à prendre avec des pincettes :)

Personnellement, j’ai tenté l’expérience parce que pour moi cela fait sens. Quand on a des douleurs inflammatoires ou articulaires, le premier réflexe est de mettre de la glace et du froid pour soulager la douleur.

Comment ça se passe? Lors de la première séance, on nous explique tous les effets positifs, comment le froid fonctionne sur le corps, que la température extérieur du corps ne va pas s’abaisser de plus de 5 degrés, quand est-ce qu’on ne peut pas faire ce genre de traitement etc! Ensuite on s’équipe: on se met en maillot de bain ou en top et short de sport. On enfile un bandeau polaire sur les oreilles, des gants, des chaussettes polaires et crocs et pour finir un masque sur le museau à la Dr.Grey. On est beaux comme des camions!

Le spécialiste m’a ensuite pris la pression et une fois tout dans les normes, on commence la thérapie. Il faut vous imaginer un immense congélateur avec 3 parties. On entre d’abord par la première porte et il fait -10 degrés d’un coup. PAF! Bienvenue! Franchement j’ai déjà trouvé ça très froid, me dire que ça allait descendre de 100 degrés encore, m’a crispé un peu. On reste environ 1 min dans cette partie, puis on ouvre une deuxième porte pour passer dans une pièce à -60 degrés. C’est vraiment froid et j’ai commencé à avoir les premiers frissons. Mais on bouge tout le temps, on se déplace dans la petite pièce et on se rend très vite compte que le froid ne vous pénètre pas vraiment. Après 50 sec dans ce bloc, on ouvre la dernière porte et on plonge dans -110 degrés. CARAMBA, IL FAIT FROID MAMA!! Le cerveau réagit tout de suite, on sent que les sens sont en alertes, qu’on est dans une situation extrême. Mais en restant calme et en respirant normalement on tient vraiment le coup. C’est un froid sec, on bouge tout le temps et le spécialiste dehors nous demande sans arrêt si ça va et on doit lui répondre par un signe. Il a toujours le contact visuel et audio avec les personnes dans le congélateur (oui, j’appelle ça un congélateur parce que c’est vraiment ça!). Après 2min30 il nous fait signe de sortir et de rejoindre la pièce à -60 à côté. Je sors avec plaisir et je trouve -60 presque agréable maintenant :). En quelques secondes on se retrouve à l’extérieur et c’est terminé. La peau est froide, on a la chaire de poule et j’ai l’impression d’être tonique du feu de dieu haha! On enlève notre attirail et on sort bouger un peu histoire de réveiller à nouveau les muscles. Un peu de musique, un ballon de foot pour se faire quelques passes et en 2-3 minutes je me sens de nouveau réchauffée.

Difficile à dire en une fois ou deux si vraiment c’est autant magique qu’on le prétend mais je dois dire que ça a quand même eu un effet sur moi: j’ai mieux dormi le soir, j’ai  eu la sensation d’être légère et fraiche les heures qui ont suivi et j’ai quand même l’impression que pour les inflammations c’est très positif. J’ai payé 30.- pour la première séance (à Bienne) et 45.- la deuxième fois.

Si vous avez des douleurs chroniques ou que vous souffrez de tendinites ou d’inflammations je vous conseille d’aller tenter l’expérience. Bien entendu ça ne suffira pas comme seul traitement! Continuez à faire ce que le médecin ou le physio vous a prescrit. Les sportifs utilisent la cryothérapie aussi pour la récupération, je crois là aussi que ça aide.

Voici quelques adresses où vous trouverez un centre de cryothérapie:

Swiss Cryotherapy Lausanne et Genève

Wellnessme Montreux

Polarior Bienne

 Bien du plaisir

Ellen


Une réflexion sur “Cryothérapie, késako?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s